Prendre rendez-vous en ligneDoctolib

Défusion

 Les six processus thérapeutiques

 

ACT suggère que nous n’avons pas besoin de changer nos pensées mais que nous pouvons changer la fonction et la place des pensées dans nos vies. 

La pensée semble provoquer des actions, mais en réalité non, elle n’est pas directement liée au comportement. En créant de nouveaux contextes par le biais de la défusion et l’acceptation expérientielle, l’impact des pensées peut être modifié. Nous n’avons pas besoin de changer leurs contenus. Il n’est pas nécessaire de changer la pensée. 

En effet, des études suggerent que les stratégies contextuelles peuvent conduire plus rapidement à un changement de comportement durable que les stratégies ciblant directement le contenu des pensées et des sentiments (Hayes et coll., 2006).

La lutte contre les pensées et les émotions

Les personnes peuvent se trouvées piégées à lutter contre leurs pensées et émotions. Leurs pensées sont prises à la lettre. Elles créent des histoires pour justifier et expliquer leurs actions. Mais ces histoires ne font que renforcer le lien erroné entre pensées et comportements.

Il en résulte une amplification de la souffrance et une rigidité de la réponse. En fonction de la rigidité, cela peut être difficile de changer, même si on souffre considérablement. En effet, c’est la lutte qui génère la souffrance et non les pensées ou les émotions à proprement parlé.  

La défusion est un mot inventé signifiant « annuler la fusion », ou « dé-fusion » avec le langage. Le langage peut être observé dans le moment présent pour ce qu’il est : le langage. Nous pouvons observer ce que dit l’esprit, plutôt que d’en être l’esclave.

La pensée est issue du langage

Un mot est considéré comme un mot, pas comme ce qu’il semble signifier. La création de ce contexte non littéral desserre la relation à la pensée, créant une plus grande flexibilité. Nous n’avons pas à être guidés par nos paroles. Nous ne devons pas être dominés par nos pensées.

Techniquement, la défusion est peut-être l’une des caractéristiques les plus uniques d’ACT.

Des dizaines de techniques de défusion ont été développées pour une grande variété de présentations cliniques.

Par exemple, une pensée négative peut être regardée sans passion, répétée à voix haute jusqu’à ce qu’il ne reste que son son, ou elle peut être traitée comme un événement observé de l’extérieur en lui donnant une forme, une taille, une couleur, une vitesse ou une forme. 

Le résultat de la défusion est généralement une diminution de la crédibilité ou de l’attachement à la pensée, plutôt qu’un changement immédiat de sa fréquence.

La défusion n’est pas un processus d’élimination de la pensée.

Il s’agit d’avoir une nouvelle perspective sur les pensées. Ce changement de perspectives augmente la flexibilité comportementale. Les comportements peuvent ainsi être modulés selon nos valeurs.

Les techniques de défusion ont toutes pour but de capturer les processus langagiers en vol et de les admettre en tant que composants d’un contexte. De telle sorte que l’on puisse les regarder mais que l’on ne regarde pas depuis…

“Vous avez le choix de laisser vos pensées vous dominer ou non. “

Contactez-moi

Téléphone

+33 (0)7 77 77 77 34

E-mail

psy@lindakempe.fr

Adresse

264, chemin du Marseillais

Lascours

13360 Roquevaire

Horaires

Lundi - Vendredi: 9h - 19h

 

RESTONS EN CONTACT

           

Share This